Top 10 : les meilleurs battles du Rap Contenders !

26565

Découvrez notre classement des 10 meilleurs battles du Rap Contenders, la 1ère ligue de battle rap a capella en France qui a parcouru beaucoup de chemin depuis la diffusion des 1ères vidéos, en 2010.

Au carrefour du rap, du stand-up, de l’impro et du slam, Rap Contenders incarne avec fougue la joute oratoire de notre époque. Créée par Dony S et Stunner, deux amateurs de Hip Hop, la première ligue de battle-rap francophone s’est inspirée des Word Up au Canada et de Smack/URL aux Etats-Unis, les créateurs de ce type de spectacle. La parole y est entièrement libre et l’objectif est de faire rire l’auditoire au risque de blesser son adversaire avec des attaques sans limites. Les RC sont à la fois cruels et drôles.

Les MC’s, tels de véritables adversaires, s’affrontent sur le ring avec une pugnacité de gladiateurs. Lors de la dernière édition, Smoothy est allé jusqu’à ramener sa mère sur scène pour clasher Zomaken, du jamais vu. La battle de rap a cappella est un sport de combat. Il ne suffit pas de préparer ses phases à l’avance, il faut les verbaliser avec un art de la comédie et du delivering qui s’apparente au one-man-show. Tous les coups sont permis, attaques personnelles, aussi bien sur leurs raps que sur le physique, comparaisons peu flatteuses et humour cinglant, le tout dans la bonne humeur et le respect.

« Ca va être genre historique »

Évidemment, on aurait également pu cité Alpha Wann vs. Lunik, Lamanif vs. Jeune Chilly ChillWojtek vs. MaadouBig Flo & Oli vs. Sakage & Kemar, Blackapar vs. Alpha Wann, Jazzy Bazz vs. Gaïden ou encore Smoothy vs. Zomaken.

Alors qu’on attend la diffusion de la carte des RC 10, la sélection s’est avérée être un vrai casse-tête !


1. Nekfeu vs. Logik Constantine – RC 1 

La punchline du battle : Nekfeu « J’gratte, j’gratte et la nuit je me défoule contre tes textes, (clap-clap) c’est le bruit de mes boules contre tes fesses »

C’est le battle qui a fait décoller les Rap Contenders malgré un Logik Constantine vraiment pas au niveau de Nekfeu, qui en a profité pour l’humilier (on se sentirait presque mal pour Logik). Le battle le plus visionné sur Youtube (presque 6 millions de vues) a révélé le talent du leader de l’Entourage au grand jour !


2Wojtek vs. Jazzy Bazz – RC 2

La punchline du battle : Jazzy Bazz « Pour moi c’est facile de le faire, je baise comme une machine de guerre, pendant que ce raciste de merde se branle sur des photos de Marine Le Pen »

L’unique défaite de Wojtek dans l’histoire des Rap Contenders s’est déroulée face à Jazzy Bazz, le meilleur clasher que les RC ont connu jusqu’à présent (4 victoires, 0 défaite). L’enchaînement des phases marquantes et la présence scénique de Jazzy ont fait pencher la balance en sa faveur.


3. Gaïden vs. Lunik – RC 4

La punchline du battle : Gaïden « Tu peux toujours essayer de me faire avec tes grands gestes, tout ce que je vois, c’est Thomas N’Gijol imitant Kerry James »

Le 1er battle pour le titre n’a pas déçu. Invaincus jusque-là, les deux concurrents ont offert un excellent duel et confirmé l’attente autour de ce duel. Toujours aussi énergique et déterminé, Lunik est tombé sur un Gaïden au top de sa forme.


4. Lunik vs. Suspek T – RC 3

La punchline du battle : Suspek T « Faut que t’arrête de bouger, si tu mets ton bras devant moi, tu te fais « Djameldebbouzer » »

Très attendu, le premier battle international du RC n’a pas déçu. Débarqué du Canada, Suspek T a surpris l’audience avec des punchlines devenus classiques. Désigné vainqueur par le jury, Lunik peut s’estimer chanceux !


5. Deen Burbigo vs. Gaïden – RC 2

La punchline du battle : Gaïden « T’as l’air vraiment fatigué, tu t’es fait baiser par Gaïden, on reconnaît bien là le style d’une salope de Marseille »

L’opposition Paris (Gaïden) et Marseille (Deen) a fait des étincelles. Un des battles les plus serrés depuis le début des RC 2, l’édition sûrement la plus qualitative.


6. Hermano Salvatore vs. Freddy Gruesum – RC 9

La punchline du battle : Freddy Gruesum « Ta mère, elle a les bourrelets de Bouddha, elle a eu tellement de négros en elle, on dirait un couplet de Booba »

Alors que tout le monde voyait Freddy Gruesum gagnant dans ce battle international, Hermano Salvatore a su élever son niveau avec une écriture très recherchée (le MC a sûrement pris beaucoup de temps pour préparer ce battle). Une opposition équitable entre le charisme et folie de la star des Word Up et la complexité du texte d’Hermano. Un over-time (round pour départager les MC’s en cas d’égalité) aurait été nécessaire !


7. Dony S vs. Wojtek – RC 4

La punchline du battle : Dony S « Le RC t’as rendu amoureux. Dans ta grotte, t’en deviens un fou, tu pries les mains vers les cieux, la dernière fois que t’as vu Pauline tu lui as arraché un cheveu, depuis chaque jour tu le caresses en l’appelant mon précieux »

Ce battle de promotion opposant Dony S (le patron du RC) au terrible et imprévisible Wojtek a tenu toutes ces promesses. Heureusement pour les juges, cette opposition n’était pas arbitrée car sortir un vainqueur aurait été très compliqué.


8. Jazzy Bazz vs. Pand’or – RC 3

La punchline du battle : Jazzy Bazz « On t’a menti si on t’as promis la gloire, en plus ton visage n’est pas très jolie à voir, pour toi le port de la burqa devrait être obligatoire »

Pand’or, la première fille participant aux RC n’a pas eu de chance en tombant face à Jazzy Bazz. La prestation toute en présence et en punchlines du MC de l’Entourage a causé la perte de Pand’or (une très bonne rappeuse par ailleurs) qui a choké (oublier ses paroles pendant un clash) et perdu ses moyens face au rappeur du XIXème.


9. Deen Burbigo vs. Taipan – RC 3

La punchline du battle : Deen Burbigo « Il se prend même pour un rasta, dans chaque plat Taipan mélange de la zeb, ce gars là il est tellement à l’ouest, qu’il fait le ménage en boubou et rentre des courses avec un pack d’Evian sur la tête »

C’est le seul battle du RC qui a eu besoin d’un over-time pour départager les MC’s. Cette opposition de style entre l’insolence et la finesse des lignes de Taipan tranche avec le débit et la puissance des punchlines de Deen. Les rappeurs ont eu le mérite de garder leurs meilleurs phases pour l’over-time, comme s’ils s’y attendaient.


10. Dinos & Lawid vs. Lunik & Mic Orni – RC 5

La punchline du battle : Dinos & Lawid « Et maintenant, la question a 10000€, Comment appele t’on communément les aisselles de Lunik ? Ah, je connais, je crois que c’est la mer noire »

L’opposition entre la jeunesse Lawid & Dinos et l’expérience Lunik & Mic Orni a fait des étincelles et tournée en faveur des premiers cités. Dans un duel particulièrement engagé, Dinos a su porté son équipe vers la victoire grâce à sa détermination et la puissance de ces lignes.


Le prix du battle le plus hilarant est pour sa part attribué à Meksa vs. Pandor (RC 2), du grand n’importe quoi mais beaucoup d’ambiance, dans cette édition décidément très qualitative.

Et sinon, ou en sommes nous avec le battle Nekfeu vs. Lunik ?

SOURCElamula.net
SHARE

LEAVE A REPLY